Dévoluy - plateau de Bure.

Prix : 380 €

Bivouac Dévoluy, plateau de Bure

Durée : 4 jours

Niveau : 3 Chaussures

Le Dévoluy, c’est un duo d’herbages molletonnés et d’arêtes tranchantes.

C’est une succession de vallons secrets, on les domine, on les contourne, ils nous envoûtent, ça nous décoiffe.
Et puis le plateau de Bure à chevaucher… c’est la lune, avec notre dernier bivouac sur un îlot de mélèzes d’où sort « la fontaine du vallon ».

Départs :

Nous Contacter

Programme Jour par Jour

C’est un parcours itinérant, tout en hauteur.


C’est un séjour avec un accompagnateur en montagne.
Nous dormons par tente 2 places, des « Tentarp ».
Ce programme est une suggestion, mais tellement de variantes existent, en fonction de la météo, du groupe…d’un côté ou de l’autre du massif, en le contournant ou en le chevauchant !
C’est un parcours où nous sommes grandement tributaires des caprices de la météo. Aussi, des variantes ou des changements d’itinéraires seront prévus en remplacement en cas de nécessité.


La montée vers le Dévoluy

Jour 1 : La Roche des Arnauds – Alpages de Bure (Fontaine)
Déniv + = 850m.

Après un rangement des sacs à dos et la répartition des affaires nécessaires, nous nous élançons à pied depuis le village pour chevaucher notre première crête de la Barre. L’ambiance est alors très méditerranéenne, puis nous arrivons dans le pays de la montagne. Le pic de Bure face à nous.
Objectif : Poser nos tentes sur l’alpage et sa source, au pied de ce pilier surplombant de ces 700m. d’a-pics.


Jour 2 : fontaine de Bure – Bois Rond (par le col de Rabou)
D- = 600m. / D+ = 600m. / D- = 300m.

Nous quittons l’alpage pour entamer la descente à travers le majestueux « Bois des Donnes », et sa chappelle.
La montée vers le col de Rabou est au contraire d’alpages méditerranéens, elle se terminera par un passage en balcon avec une main courante pour déboucher au col.
La descente finale est tranquille, dans 30 mn nous choisirons notre lieu de campement, pas trop loin d’une source.


La traversée du plateau

Jour 3 : Bois Rond – Fontaine du Vallon (par le plateau de Bure)
D+ = 1000m. / D- = 700m.

C’est l’étape de la traversée du majestueux plateau de Bure.
Nous montons par les éboulis mais sur un sentier marqué, c’est une montée par paliers où alternent grimpettes et faux plats.
Le débouché sur la plateau minéral, devant l’observatoire radio-millimétrique de l’I.R.A.M. évoque vraiment la lune.
La descente se fera par une combe d’éboulis, parfois à gros blocs, parfois fins, où nous pourrons nous laisser « glisser ».
Nous posons le campement sur le replat, dans cet îlot de mélèzes et au bord d’uns source qui nous rafraîchira bien.
Et si la météo n’est pas bonne ou moyenne, nous poursuivrons la descente jusqu’à trouver une abri plus bas.


Jour 4 : Fontaine du Vallon-La roche des Arnauds (par le col de Matacharre)
D- = 450m. / D+ = 500m. / D- = 800m.

Nous commençons par une descente vers le hameau des Sauvas, un ancien village du 19ème siècle habité avant les reboisements par l’Office National des Forêts. Histoire d’homme et de forêts…
La montée vers le col de Matacharre est bien boisée et contraste d’autant avec la traversée en balcons qui suit.
Après l’arrivée au col de vente cul, nous redescendons par un chemin ou un autre sur le village de la Roche, mais à travers alpages.

Retour à Veynes pour 16h, et dispersion.


 

                                                                                        

Tout ce qui vous attend :

Infos pratiques.

  • Accueil le jour 1 à la gare de Veynes pour 9h (horaire à re-préciser)
  • Acheminement en minibus jusqu’au lieu du départ de la rando
  • Nous prenons notre temps pour préparer les sacs à dos, et supprimer le superflu.
  • Des sacs étanches vous seront fournis pour le transport de vos vêtements.
  • Quelques journées d’évasion, dans le Parc Naturel régional et la réserve Naturelle du Vercors.
  • Retour à la gare le dernier jour pour 17h, et dispersion.

Et si vous arriviez la veille ?

Alors voici quelques adresses sympa à proximité :
Gîte auberge du Buëch à Aspremont : 15 km avant Veynes en arrivant de Grenoble et le col de la Croix Haute.
les chalets du val de Glaize si vous venez en voiture (10 mn au dessus de Veynes). Vous mangerez sur Veynes ou dans votre gîte, vous êtes en gestion libre.
– Chambre d’hôte “le vieux Tilleul“, elle peut venir vous chercher à la gare.
l’Hôtel Moderne à Veynes (place de la République)


 

                                                                                        

Rando facile sur sentier, sans difficulté technique.
100 à 500 mètre de dénivelé positif, 2 à 4h de marche (en comptant les arrêts)

 

Rando sur et hors sentier, aucune grosse difficulté technique.
Le niveau « 1 chaussure » ne vous a pas posé de problème.
500 à 900 mètres de dénivelé positif, 4 à 6h de marche sur plusieurs jours consécutifs

 

Rando soutenue, pour marcheurs réguliers, 6 à 7h de marche.
800 à 1300 mètres de dénivelé (certaines étapes peuvent dépasser 1000m. mais 1 ou 2)
Certains passage « en balcon » ou « hors sentiers » peuvent être plus délicats pour certains, mais pas de difficulté technique.

 

 

 

Rando soutenue pour marcheurs expérimentés, plutôt 7 heures de marche par jour, plusieurs étapes dépassent 1000 mètres de dénivelée positif.
Des passages hors sentiers plus techniques, mais jamais d’escalade !