Les balcons du Buëch.

Prix : 400 €

Dévoluy, plateau de Bure

Durée : 4 jours

Niveau : 3 Chaussures

Entre Buëch et Durance, nous parcourons les massifs d’Aujour / Céüse, dans une ambiance Provence et Montagne !

Terres méconnues à la Giono, mêlées d’alpages, de terres à lavandes, de parois calcaires, et de forêts charbonnières !
Ce parcours itinérant vous ravira !

Départs :

Nous Contacter

Programme Jour par Jour

Les Balcons du Buëch, c’est un parcours itinérant, d’évasion et de rêves.


Vers le Nord du massif !

Jour 1 : Acheminement depuis la gare de Veynes avec le minibus.
Le plateau de Céüse, partie Nord du circuit.
Déniv + = 800m.

La montée à petits pas dans la pinède, puis nous arrivons dans les plantations de l’Office National des Forêts sur les terres de cet ancien village qui a brûlé au 19ème…
Nous arrivons pour notre pique nique sur le rebord du plateau de la belle Céüse, la montée est terminée !

Le cheminement de l’après midi jusqu’au campement sera court, facile, dans le couloir de l’ancienne faille. S’il ne fait pas trop chaud, les marmottes nous observeront, et si l’on est discret, nous les verrons aussi !
Installation du camp, puis selon nos envies, nous irons faire encore un tour une fois délestés, ou bien nous savourerons notre quiétude sur le plateau !


En route vers le Sud du massif !

Jour 2 : Le plateau de Peyssier, partie Sud de notre itinéraire.
Déniv – = 800m./D+ = 500m.
Une étape longue, mais une nuit à l’auberge nous attend en récompense.

Nous descendrons en longeant l’immense corniche bien réputée des grimpeurs, par une forêt de protection des terrains, plantée pour lutter contre les phénomènes d’érosion !
Nous rejoignons la petite Céüse après une montée à travers les alpages. Après quelques tronçons en croupe ou en forêt au  dessus de la Durance, la descente à travers ces terres noires étranges nous amène dans une ambiance aux allures plus méditerranéenes. Après la traversée du petit village d’Esparron, nous remontons 300m. pour atteindre le plateau de Peyssier, au pied de notre 2ème massif : Aujour.

Sur ces anciennes terres de culture progressivement abandonnées, il y a un lac d’irrigation sur une partie des lieux mais la baignade n’est pas possible. Alors nous irons boire un coup à la terrasse du gîte des Oustaus.
Le repas du soir est pris à l’auberge, nous irons rejoindre notre tente pour la nuit.


Entre Buech et Durance !

Jour 3 La montagne d’Aujour.
Déniv + = 500m./D- = 700m.

Nous aurions du mal à quitter ces immensités pastorales s’il n’y avait pas l’appel de la crête d’Aujour !
La montée sera bien marquée, mais à la fraîche, ça ira !

En fin de montée, nous franchissons le défilé dans ce paysage lunaire, la faille, et puis la dernière grimpette jusqu’au sommet ! Panorama à 360°, Une bonne pause là-haut est bien méritée !
Une traversée des pentes d’Aujour avec précaution sera nécessaire, sur 30mn, de même que le passage sous la barre, il faudra descendre le rocher sur 5 mètres par une petite cheminée. On prend notre temps !
La suite se fait juste sous la corniche d’Aujour, c’est grandiose !
L’endroit est idéal pour un pique nique par là, à l’ombre de la falaise, dominant le monde entier !

Nous regagnons la piste puis les alpages à vache de Clausonne, l’ancienne Abbaye de l’ordre de Chalais, en cours de restauration. Un peu plus loin, nous nous installons à proximité de la source et des vestiges d’un ancien hameau paysan. Il est assez tôt dans l’après midi !


Jour 4 : Les gorges du Gouravour
D+ = 200m. /D- = 500m.

La remontée dans les alpages à vache est calme, de clairières et de vieux sentiers reliant les vestiges de fermes éparses, et puis nous entamons plus à l’ombre, le sentier qui va dominer les impressionnantes gorges du Gouravour. La descente dans les marnes nous amène au charmant petit village du Saix, là se termine notre superbe aventure !
Bravo à vous !
Retour à Veynes pour 15h, et dispersion.

                                                                                        

Tout ce qui vous attend :

Infos pratiques.

Le parcours ne présente pas de difficultés techniques, sauf un moment pour quitter la crête d’Aujour. Mais nous prendrons notre temps, nous passerons un par un s’il le faut.
Un ravitaillement est assuré à mi-parcours, si bien que nous ne portons que pour 3 jours de nourriture.
Nous aurons un dîner à l’auberge des Oustaus sur le plateau de Peyssier, avant de rejoindre notre campement.

Le rendez-vous

  • Vous pouvez arriver la veille du départ, n’hésitez pas à vous rapprocher des hébergements que je vous propose.
  • Accueil le jour 1 à la gare de Veynes (Buêch) pour 8h30 (horaire à re-préciser en fonction des moyens de transport de chacun).
  • Acheminement en minibus jusqu’au lieu du départ de la rando
  • nous prenons notre temps pour préparer les sacs à dos, et supprimer le superflu.
  • Nous dormons sous tente de 2.
  • Pour plus de précisions sur les conditions de couchage, je vous envoie sur la page « préparation du bivouac ».
  • Retour à la gare le dernier jour pour 17h, et dispersion.

                                                                                        

Rando facile sur sentier, sans difficulté technique.
100 à 500 mètre de dénivelé positif, 2 à 4h de marche (en comptant les arrêts)

 

Rando sur et hors sentier, aucune grosse difficulté technique.
Le niveau « 1 chaussure » ne vous a pas posé de problème.
500 à 900 mètres de dénivelé positif, 4 à 6h de marche sur plusieurs jours consécutifs

 

Rando soutenue, pour marcheurs réguliers, 6 à 7h de marche.
800 à 1300 mètres de dénivelé (certaines étapes peuvent dépasser 1000m. mais 1 ou 2)
Certains passage « en balcon » ou « hors sentiers » peuvent être plus délicats pour certains, mais pas de difficulté technique.

 

 

 

Rando soutenue pour marcheurs expérimentés, plutôt 7 heures de marche par jour, plusieurs étapes dépassent 1000 mètres de dénivelée positif.
Des passages hors sentiers plus techniques, mais jamais d’escalade !